Chargement ...

Rejoindre de fabuleux sites protégés pendant un circuit au Sri Lanka

La popularité du Sri Lanka auprès des voyageurs n’est plus à démontrer. Elle est le résultat de plusieurs facteurs, dont l’authenticité et la richesse culturelle du pays. En sus, cette contrée s’impose comme une destination de choix pour le tourisme vert. Son territoire est parsemé d’une multitude de sites impressionnants qui font le bonheur des amoureux de la nature.

Un éléphant du Sri LankaFaire étape au parc national Minneriya

Au cours d’un périple au Sri Lanka, une halte au parc national Minneriya s’impose. Cette réserve appartient à la province du Centre-Nord. Abritant une importante population d’éléphants, elle constitue un endroit parfait pour observer ces gigantesques mammifères. Entre les mois d’août et de septembre, on peut voir dans ce site un phénomène impressionnant mettant en scène ces pachydermes. Il s’agit de la baignade d’un rassemblement d’éléphants dans le lac Minneriya. Ce refuge animalier est également une véritable terre promise pour les férus de birdwatching. Les maquis qui bordent le point d’eau de cette aire protégée font, en effet, office de repaire à une multitude d’oiseaux. Le bulbul à tête noire ainsi que le calao de Ceylan font partie des espèces aviaires fréquentant cette réserve. Quelques espèces de rapaces survolent aussi le ciel de ce sanctuaire naturel.

S’attarder au parc national de Yala

Le parc national de Yala retiendra certainement l’attention des écotouristes qui font un circuit au Sri Lanka. Il fait partie des réserves les plus populaires de ce pays. Son territoire couvre une superficie de près de 979 km². Il s’étale sur la province d’Uva et la province du Sud. Le site est situé à une distance d’approximativement 300 km de Colombo, la capitale de cette contrée. Il possède une faune extrêmement variée. Parmi les animaux visibles sur place, il y a le léopard, l’éléphant du Sri Lanka, l’ours lippu et le buffle. Les passionnés d’ornithologie n’y seront pas déçus. Cette aire protégée constitue, en effet, un endroit parfait pour l’observation des oiseaux. Elle est fréquentée par près de 215 espèces aviaires. Par ailleurs, les amateurs d’herpétologie y trouveront également leur bonheur. Quelques espèces de reptiles, dont des serpents et des crocodiles vivent au sein de cette zone de conservation.

Faire un détour dans la luxuriante forêt de Sinharâja

Pour découvrir la nature sauvage du Sri Lanka, les globe-trotters pourront s’arrêter au sein de la réserve forestière de Sinharâja. L’importance de ce parc est telle qu’il fut inscrit au patrimoine de l’UNESCO en 1989. Le spécialiste considère le site comme étant l’ultime zone viable de forêt humide de Ceylan. Cette aire protégée couvre une superficie avoisinant les 90 km². Son territoire s’étale sur quelques entités administratives. Il s’étend sur les provinces du Sud et de Sabaragamuwa ainsi que les districts de Matara et de Galle. Cette jungle possède une végétation luxuriante. Elle fait office de refuge à toutes sortes d’animaux. Parmi les espèces faunistiques qui s’y abritent, on peut mentionner le léopard et le semnopithèque blanchâtre (un singe). Quelques espèces d’oiseaux fréquentent également cet espace arboré. Le drongo à raquettes, le coucal de Ceylan et le turdoides rufescens en font partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *