Chargement ...

Rapport de l’INSEE : l’industrie française connaît un bon début d’année

Représentant 12,4% du PIB Hexagonale, l’industrie française est l’un des plus importants leviers économiques du pays. Ce secteur qui emploie plus de 2,7 millions de salariés connaît un bon début d’année 2019 comme nous le précise le dernier rapport de l’INSEE. Retour en détail sur les principaux chiffres de cette analyse.

La production industrielle a évolué de 0,7% depuis le début d’année

Contrairement aux économistes interrogés par Reuters, qui s’attendaient à un léger ralentissement estimé à -0,5%, l’industrie en France a enregistré une hausse de +0,4% en février dernier. La production manufacturière (à l’exclusion de l’énergie) a augmenté de 1,1%. Derrière cette bonne performance se cachent les bons résultats obtenus par les secteurs de la pharmacie et des équipements de transport. Néanmoins, cette tendance reste inférieure à celle enregistrée en janvier (+1,2%). Dans son rapport, l’Insee a également détaillé les résultats des principaux segments industriels :

  • Transport : +3 % en février, soit -0,2 % par rapport à janvier. Cette performance a été réalisée malgré la baisse de la production automobile (+0,4% en février, contre +3,2% en janvier) ;
  • Produits pharmaceutiques : +6,6% en février, en comparaison à -8,8% en janvier ;
  • Produits chimiques : +3,5 % après février, comparativement à -0,4 % le mois précédent ;
  • Energie (gaz, vapeur, climatisation) : -4,5 % en février contre +4,6 % le mois précédent, en raison du réchauffement des températures selon l’INSEE ;
  • Produits informatiques, électroniques et optiques : +0,3% après +2,9% ;

Globalement, la productivité industrielle a enregistré une hausse estimée à +0,7% au cours des trois derniers mois. Il en va de même pour l’industrie manufacturière, qui a connu une amélioration de 1% par rapport à l’année précédente.

77% des décideurs internationaux se disent confiants quant à l’avenir de l’industrie française

Selon une étude réalisée par le cabinet de conseil EY, la France arrive en tête des pays européens où il fait bon d’investir dans le secteur industriel. Par exemple, l’institut a dénombré 323 ouverture ou extension d’usine dans l’ensemble du territoire, par des investisseurs non-hexagonaux en 2017, soit 52% de plus qu’en 2016. Ces projets ont permis de créer 10 000 emplois (autant qu’en Allemagne et en Angleterre). Ce même baromètre nous apprend que 77% des décideurs internationaux, sont confiants quant à l’avenir de l’industrie Hexagonale. Aussi, 73% des Français se disent prêts à payer plus pour soutenir tout ce qui est « Made In France ». EY justifie ce dynamisme par la progression du coût du travail ainsi que la flexibilité du marché industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *